Comment SOS Villages d’Enfants utilise le mécénat de compétences?

SOS Village d'enfants fait appel au mécénat de compétences

Avec Boston Consulting Group, Electrabel, Allen & Overy … SOS Villages d’Enfants intègre le mécénat de compétence dans sa stratégie de développement et améliore son efficacité sur le terrain.
Comment ces partenariats ont –ils été développés ? Quels en sont les atouts ? Comment ces collaborations avec les entreprises s’intègrent-elles avec la stratégie globale de l’ONG?

Retour d’expérience avec Tom Moons, Head of partnerships, sponsorships & external communication chez SOS Villages d’Enfants Belgique.

 L’ONG

SOS Villages d’Enfants a pour mission l’aide aux enfants orphelins et précarisés. Active partout dans le monde, l’organisation existe depuis 1949 et est active en Belgique depuis 1963. L’équipe belge soutient le développement de villages d’enfants en Belgique et en Afrique principalement. Pour chaque projet, SOS Villages d’Enfants fait appel aux personnes qualifiées sur place. Elle forme et accompagne les acteurs locaux pour assurer la pérennité des projets.

Pourquoi le mécénat de compétences ?

Pour financer son action, l’ONG fait appel aux mécénats d’entreprise et aux dons des particuliers. Dans sa recherche de mécénat, SOS Villages d’Enfants va naturellement privilégier les partenaires qui cherchent à s’investir sur le long terme. C’est dans ce cadre que le mécénat de compétence prend forme. Il est un approfondissement de la relation entre l’association et l’entreprise.

Le mécénat de compétence est mis en place avec précaution en identifiant de quelle manière l’entreprise avec son expertise va pouvoir contribuer à améliorer l’impact de l’association et en retirer un bénéfice pour elle-même.

SOS Villages d'EnfantsCopyright SOS Villages d’Enfants Belgique

Boston Consulting Group

Depuis 2011, SOS Villages d’Enfants collabore avec Boston Consulting Group pour améliorer l’efficacité de ses projets et de sa communication.
Historiquement Boston Consulting Group est un partenaire philanthropique pour l’association caritative.

Dans le cadre du partenariat, l’entreprise de consultance a mis ses connaissances en stratégie, organisation et en gestion au service des projets de l’ONG.
Un exemple concret est l’intervention de BCG pour améliorer l’efficacité organisationnelle de l’Hôpital Mère-Enfant SOS de Kara au Togo.
Entre 2011 et 2013, des membres de BCG se sont rendu sur place pour procéder à un audit et ont transmis leurs recommandations pour améliorer le fonctionnement de l’hôpital. Sur base de ses conseils, l’équipe sur place a pu remettre en question ses procédures et adapter progressivement son mode de gestion. De cette manière, davantage de patients peuvent être aidés. Les ressources financières peuvent être allouées afin de renforcer l’impact de SOS Villages d’Enfants.

Grâce au mécénat de compétence ou probono, SOS Villages d’Enfants et BCG consulting ont un impact plus qualitatif auprès des populations locales.

Ce partenariat belge s’est aujourd’hui développé au niveau international et permet autant à SOS Villages d’enfants qu’à Boston Consulting Group de partager et de développer leurs compétences dans un contexte plus large et un environnement parfois plus complexe.

Electrabel

En 2012, SOS Villages d’Enfants lance une campagne dans la presse qui vise à sensibiliser les CEO de six grandes entreprises belges. Une campagne extrêmement ciblée qui porte ses fruits. Electrabel décide de s’engager auprès de SOS Villages d’Enfants. Depuis, Electrabel est un partenaire stratégique pour l’association d’un point de vue philanthropique.

L’association et la compagnie d’électricité ont également développé une collaboration sur le terrain. Les collaborateurs d’Electrabel ont procédé à l’audit énergétique des Villages d’Enfants de l’ONG en Belgique. Sur base de leurs conseils, l’association a optimisé l’efficacité énergétique des bâtiments et réalisé des économies. Une des maisons du village de Chantevent a été entièrement rénovée.

Très concrètement, le mécénat de compétences permet d’améliorer l’impact de l’action de l’ONG : les montants économisés sont réalloués aux projets pour améliorer la situation des enfants. De son côté, l’impact de l’investissement philanthropique d’Electrabel est renforcé car les montants sont alloués de manière plus pertinente. De plus, cette intervention sur le terrain permet aux collaborateurs d’Electrabel de percevoir très concrètement les bénéfices de la stratégie de mécénat de l’entreprise.

Quels conseils pour les associations ?

Le développement du partenariat basé sur le mécénat de compétence doit se mettre en place avec attention.
Pour SOS Villages d’Enfants, c’est un mode de fonctionnement qui se développe sur le long terme dans le cadre d’une relation déjà mature avec l’entreprise mécène.
Le facteur clé de réussite d’un tel mécénat pour une association est de connaître ses besoins, le type de compétences, d’aide auquel elle veut faire appel. L’expertise des professionnels qui participent aux projets probono doit être avérée. D’une part, la mise en place d’un projet de mécénat de compétence prend du temps. D’autre part, le résultat de ces missions probono doit être une plus-value pour l’association. Il y a un « retour sur investissement » qui doit être possible, tant pour l’entreprise que pour l’ONG.

Au niveau de la collaboration, il est essentiel pour la réussite du projet probono que l’association garde le leadership du projet. Idéalement, le porteur de projet au sein de l’association est issu du milieu marchand et comprend le mode de fonctionnement des entreprises. Cette connaissance du terrain de l’autre facilite les échanges et réduit les problèmes de communication.

L’autre facteur clé de réussite, pour l’entreprise, cette fois, est la capacité de cette dernière et de ses experts à s’adapter à la réalité du terrain de l’association et non l’inverse.
Pourquoi ? Les associations n’ont pas les mêmes ressources ni le même rythme que ceux du secteur marchand. Si l’équipe de l’entreprise mécène ne tient pas compte de la réalité de l’ONG leurs recommandations, aides seront inexploitables. Tout le monde aura perdu son temps. De plus, un des avantages du mécénat de compétence est justement de sortir les collaborateurs de leur zone de confort et de connaissance. En les faisant évoluer en terrain inconnu, ils peuvent challenger leur expertise et développer de nouvelles compétences.
Pour Tom Moons, le jeu en vaut la chandelle. Travailler avec les entreprises permet aux organisations caritatives de se professionnaliser.

Le mécénat de compétence, un atout ?

Le mécénat de compétence est un levier puissant à disposition des associations pour améliorer leur fonctionnement interne et renforcer leur impact sur le terrain. Toutefois, sa mise en œuvre ne peut être ni improvisée ni aléatoire. La mise en œuvre d’un partenariat probono nécessite une analyse préliminaire approfondie, l’identification de la bonne équipe et un suivi rigoureux de chaque mission.

Le mécénat de compétence s’inscrit dans une stratégie de développement à long-terme des relations entre l’organisation et l’entreprise partenaire. La philanthropie, le don en nature et le mécénat de compétence doivent s’articuler pour former la collaboration la plus adéquate possible tant pour l’organisation caritative que pour l’entreprise.
Dans le cas de SOS Villages d’Enfants, le mécénat de compétence se développe dans une relation ONG – Entreprise déjà mature, aboutie.
Il serait intéressant de vérifier si dans d’autres cas, le mécénat de compétence ne peut pas servir d’amorce au déploiement d’un soutien à long terme par une entreprise.

Dans votre organisation, comment le mécénat de compétence est-il mis en œuvre ?
Quels sont les facteurs clés de la réussite de vos programmes Probono ?
N’hésitez pas à partager vos retours d’expérience.

 

Laisser un commentaire